Syndicat FO des Instituteurs et Professeurs du Bas-Rhin
Maison des syndicats 1, rue Sédillot 67000 STRASBOURG
Tel : 03.88.35.24.22 ou 03.88.09.42.79 snudi.fo67@orange.fr


Groupe technique du 7 novembre : le compte-rendu
Publié; le 8 novembre 2013 | snudi FO 67

Le SNUDI-FO siégeait hier lors du groupe technique qui faisait le bilan du mouvement.

Du mouvement dans les services de l’Inspection académique du Bas-Rhin. En effet, Patrick Guichard a été nommé à compter du 4 novembre 2013 DASEN des Bouches du Rhône (13) et son remplacement n’est pas encore connu à ce jour. C’est Fabien BEN qui assure l’intérim à la tête des services départementaux pendant 3 ou 4 semaines. A ce titre, le SNUDI-FO aura une audience le mardi 19 novembre. Mme Knapp arrive à la Division du 1er degré pour suppléer Mme Thiébaut, désormais chef de division après le départ de Mme Carraro.

Gestion des remplaçants : Le GT s’ouvre sur un débat qui a mis en émoi plus d’un collègue remplaçant. En effet, depuis la rentrée et lorsque les circonscriptions sont en difficultés pour trouver des moyens de remplacement, c’est l’échelon départemental par le biais d’un logiciel de gestion automatisée (ARIA) qui prend le relais pour répartir les remplaçants et ceci même en dehors de leur circonscription de rattachement. Ce nouveau type de gestion a surpris de nombreux collègues qui nous ont demandé de porter leur colère auprès de l’IENA. Si les organisations syndicales valident le fait qu’il faut mieux remplacer dans le département, la communication de l’utilisation de ce nouvel outil est une fois de plus catastrophique. Le DASEN a changé les règles du jeu en cours de partie sans prévenir les collègues concernés et ceci est inacceptable. L’IENA essaie de rassurer les organisations syndicales en affirmant que les collègues ne sont pas amenés à faire plus de 20/30 km sauf s’ils sont volontaires. Le SNUDI-FO insiste à nouveau sur le fait que changer les modalités de gestion sans anticipation (et ce n’est pas la première fois) ne peut que provoquer, au mieux, de l’émoi, au pire, de la colère de la part des collègues qui se sentent pris en otage. L’administration avoue que la rentrée a été, pour certaines circonscriptions, difficile mais que depuis le retour des congés de la Toussaint, les demandes sont marginales. L’IENA s’engage à clarifier les missions des ZIL et notamment les secteurs d’intervention qui ne peuvent, parfois, se limiter à leur circo de rattachement.

Eléments de procédure du mouvement :
- Le SNUDI-FO s’inquiète de la multiplication des postes à profil (65 en 2013 contre 48 en 2012) et rappelle sa totale opposition à ce type de recrutement, notamment concernant les directeurs car il existe déjà dans les textes une procédure pour leur recrutement : la liste d’aptitude. Il reste cette année beaucoup de postes à profil qui n’ont pas trouvé de candidat principalement dans l’ASH. Le SNUDI-FO fait donc noter à l’administration que le dispositif a trouvé ses limites. L’IENA partage ce constat et annonce une date butoir pour le recrutement sur postes à profil pour ne pas générer de difficultés sur les postes laissés vacants par le départ du titulaire vers un poste à profil.

- le départage à barème égal : jusqu’à ce jour, les collègues qui avaient un barème identique étaient départagés dans l’ordre par : 1. la note, 2. l’AGS, 3. l’âge. Les organisations syndicales demandent à l’administration d’examiner l’inversion entre l’AGS et la note.

- direction d’école et mesure de carte scolaire : lors d’une fermeture de classe qui a pour conséquence le changement de groupe de rémunération du directeur de l’école, l’administration avait pour usage de maintenir pendant une année le traitement du groupe de rémunération d’origine. Cela ne semble plus le cas mais l’IENA promet de se renseigner pour en connaître les raisons. A suivre donc… L’administration réfléchit également à la possibilité de donner une priorité aux directeurs faisant fonction demandant leur poste au mouvement suivant alors même que celui-ci n’était pas vacant à l’issue de la première phase du mouvement.

- les glissements de postes : les organisations syndicales demandent que lorsqu’une mesure de carte scolaire transforme un poste en un autre, le glissement du collègue ne soit pas automatique. En effet, il s’agit de laisser le choix au collègue entre le glissement sur le nouveau poste ou la bonification pour mesure de carte scolaire.
- les bonifications de postes :
à ce jour, les collègues ayant exercé dans les circonscriptions dites éloignées (Vosges du Nord et Wissembourg) et en ZEP sur un même type de poste bénéficient d’une bonification de points pour le mouvement. Le GT approuve l’extension de cette bonification à tous les collègues exerçant en ZEP même sur des supports de nature différente. Ces points seraient acquis pour tous les types de postes demandés. Ces changements sont à confirmer lors d’une prochaine CAPD. Enfin, le SNUDI-FO demande le report de la CAPD prévue le jeudi 14 novembre 2013 en raison d’une journée d’actions contre la mise en places des rythmes scolaires.

cale




SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo