Syndicat FO des Instituteurs et Professeurs du Bas-Rhin
Maison des syndicats 1, rue Sédillot 67000 STRASBOURG
Tel : 03.88.35.24.22 ou 03.88.09.42.79 snudi.fo67@orange.fr


Rentrée 2016 : la répartition académique des créations de postes
Publié; le 15 décembre 2015 | snudi FO 67

Le MENESR communique ce 10 décembre 2015 la répartition des 6 639 créations de postes prévues pour la rentrée 2016. Au total, les académies les mieux dotées sont Créteil (+1 115 postes), Versailles (+870), Lyon (+490) et Montpellier (+450).

Trois académies perdent des postes : Guadeloupe et Martinique (-35) et Caen (-20). Dans le 1er degré, 3.835 postes vont être créés alors que le nombre d’élèves va diminuer (-533), souligne la ministre de l’Éducation nationale dans un communiqué de presse.

À la différence de l’année précédente, aucune académie ne perd de postes (lire sur AEF) mais aucune création n’est prévue dans les académies de Paris, Guadeloupe et Martinique. Dans le second degré, 2 804 nouveaux postes doivent permettre d’accompagner la hausse démographique et la réforme du collège. Comme en 2015, des académies perdent des postes : Guadeloupe et Martinique (-35) et Caen (-25).

Voici la répartition académique des 6 639 créations de postes prévues pour la rentrée 2016, selon les données communiquées par le ministère le 10 décembre 2015 :

Vous trouverez ci-contre la répartition académique des 6 639 créations de postes prévues pour la rentrée 2016, selon les données communiquées par le ministère le 10 décembre 2015.

SECOND DEGRÉ : des postes en moins dans trois académies

Dans le second degré, 2 804 nouveaux postes "doivent permettre d’accompagner la hausse démographique" avec 37 644 élèves supplémentaires attendus et la mise en œuvre de la réforme du collège, qui prévoit la création de 4 000 postes sur 2 ans". Les académies les mieux dotées sont Créteil (+465), Versailles (+370) et Lyon (+200). Comme en 2015, des académies perdent des postes mais elles sont moins nombreuses : Guadeloupe et Martinique (-35) et Caen (-25). Ces trois académies sont aussi celles qui perdront le plus d’élèves à la rentrée : Guadeloupe (-416) et Martinique (-504) et Caen (-457). À noter, l’académie de Dijon devrait compter 59 élèves de moins mais gagne 5 postes.

PREMIER DEGRÉ : aucune académie ne perd de postes

Dans le premier degré, 3 835 postes vont être créés à la rentrée 2016 alors que le nombre d’élèves va diminuer (-533). Les académies les mieux dotées en postes enseignants pour la rentrée 2016 sont Créteil (+650), Versailles (+500) et Montpellier (+ 300), selon les chiffres communiqués par le ministère. À la différence de l’année précédente, aucune académie ne perd de postes (lire sur AEF) mais aucune création n’est prévue dans les académies de Paris, Guadeloupe et Martinique. Caen (+5), Besançon (+5) et Nancy-Metz (+30) gagnent donc des postes contrairement à la rentrée 2015.

Les trois académies qui n’ont pas de postes supplémentaires font partie de celles qui devraient perdre le plus d’élèves : Paris (-1 985), Guadeloupe (-1 920) et Martinique (-1 135). À noter, six autres académies perdent plus de 1 100 élèves mais ont des postes supplémentaires avec la mise en place du nouvel indicateur social : Rennes, Reims, Nancy-Metz, Dijon, Caen et Amiens.

En effet, avec ce nouvel indicateur déjà utilisé à la rentrée précédente, le ministère prend en compte 3 autres priorités que le critère démographique dans sa répartition :

- le critère social "pour renforcer l’accompagnement des élèves les plus fragiles scolairement et socialement" : 1 643 postes y sont consacrés
- le critère territorial "pour mieux prendre en compte les besoins de la ruralité" : 120 postes sont attribués au titre des protocoles ruraux
- la priorité au premier degré (scolarisation des moins de trois ans, plus de maîtres que de classes, remplacement et formation continue : 2 027 nouveaux postes y sont consacrés.

cale




SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo