Syndicat FO des Instituteurs et Professeurs du Bas-Rhin
Maison des syndicats 1, rue Sédillot 67000 STRASBOURG
Tel : 03.88.35.24.22 ou 03.88.09.42.79 snudi.fo67@orange.fr


Force Ouvrière défend les DUT et les IUT
Publié; le 18 décembre 2015 | snudi FO 67

Force Ouvrière est attaché à l’existence des diplômes professionnels nationaux qui permettent à chacun d’acquérir une véritable qualification reconnue dans les Conventions Collectives et dans les statuts. Or, les réformes en cours ne cessent de menacer dans les universités les IUT et les diplômes qu’ils délivrent.

A titre d’exemple, les Commissions Pédagogiques Nationales de spécialité (CPN) composées des organisations syndicales, patronales et de représentants de l’Etat, sont notamment en charge d’élaborer les Programmes Pédagogiques Nationaux des 24 DUT et de réaliser les visites d’évaluation des IUT. Economies obligent, sans aucune concertation, le gouvernement vient de décider de réduire le nombre de CPN de 17 à 9, fragilisant ainsi la spécificité des 24 DUT.

FO s’oppose à cette suppression et exige le maintien de l’ensemble des CPN existantes. En effet, cela aboutirait à une fusion des DUT et donc à une perte de spécificités et de compétences de ces diplômes nationaux. Cela conduirait également à une réduction du nombre des évaluations des IUT par les CPN, élément indispensable à la mise en lumière des difficultés auxquelles sont confrontés les établissements et de facto à une baisse de qualité de l’enseignement.

Les DUT sont également menacés par une série de réformes des diplômes auxquelles FO s’est opposé : après la réforme LMD (Licence Master Doctorat, avril 2002), le « Continuum bac -3 bac+ 3 » que veut mettre en place le ministère menace les niveaux intermédiaires, baccalauréat et niveau bac + 2. Les IUT risquent ainsi d’être ravalés au rang de « classes préparatoires » aux licences professionnelles, qui ne sont pas reconnues dans les conventions collectives et les statuts. De plus, l’application de cette réforme aux programmes nationaux des enseignements professionnels aboutirait à substituer aux connaissances disciplinaires définies précisément, des« compétences », notions très subjectives à charge d’être définies par les employeurs.Serait ainsi ouverte la voie à une logique d’employabilité immédiate répondant aux uniques besoins patronaux de courte vue et contraire aux cadres nationaux garants de l’égalité de droits et de la reconnaissance collective des DUT dans les conventions collectives et les statuts.

Le regroupement de plus de 200 établissements en 25 Communautés d’Universités et d’établissements (COMUE) en application de la loi Fioraso (2013) menace également les DUT et l’existence même des programmes pédagogiques nationaux des DUT :
- Le cadre administratif des nouvelles régions remplace au 1er janvier 2016 le cadre académique.
- Les 13 nouvelles régions se voient confier de nouvelles prérogatives en matière de formation professionnelle.
- L’élaboration des programmes des diplômes est transféré du niveau national (Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche) aux établissements ;
- Une augmentation inévitable du nombre d’étudiants par groupe de travaux dirigés et travaux pratiques.

D’autre part, avec la constitution de ces COMUE, les fusions d’IUT ou leur regroupement en« collegium » sont à l’ordre du jour. Que ces restructurations aient lieu à l’initiative des Présidents des COMUE ou bien des présidents et directeurs d’IUT eux-mêmes au motif de « faire le poids » à côté des grands établissements universitaires, elles se feraient à nouveau au détriment des étudiants et des personnels des IUT, tout en éloignant encore un peu plus le service public de ses usagers.

FO s’oppose à toutes ces réformes qui disloquent le cadre républicain, l’égalité de droits, ainsi que les libertés démocratiques, le droit à l’instruction comme les droits et garanties collectives des salariés. FO défend et défendra les DUT ainsi que les IUT, et dénonce ainsi toute décision ministérielle qui pourrait remettre en cause le caractère national des DUT, la définition de leurs programmes pédagogiques fondés sur des connaissances précises clairement définies dans un cadre paritaire national.

cale




Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
CP et CE1 dédoublés en éducation prioritaire : le Président rattrapé par la réalité !
L’école maternelle publique dans le viseur gouvernemental !
Annonces du premier Ministre : l’austérité aggravée pour tous les fonctionnaires, le statut dans le viseur !
Evaluation, rendez-vous de carrière obligatoires : pressions et tensions permanentes !
Déclaration du 1er Ministre : l’overdose pour les fonctionnaires !
Projet de calendrier 2018/2019 : 1 voix pour, 53 contre !
Aucun stagiaire ne doit être licencié !
Pour un calendrier de 36 semaines et pas une de plus !
Nouvelles RIS spéciales "Rythmes scolaires"
Rythmes scolaires : l’espoir renaît mais les congés sont menacés !
Après l’audience du 24 mai avec le nouveau ministre...
Pour le SNUDI-FO, le dossier des rythmes scolaires doit être réouvert d’urgence !
LSU et fascicules de propagande : il est urgent d’attendre !
Passage à la Hors Classe (rentrée 2017) : les dysfonctionnements s’accumulent !
Projet de décret sur le remplacement : une attaque contre le statut et l’ISSR !
Projet de décret sur le remplacement : signez la pétition nationale !
FO alerte : menaces sur tous les diplômes nationaux !
Simplification des tâches des directeurs : déclaration du SNUDI-FO !
En finir avec les APC, la confusion scolaire/périscolaire, les PEDT...
La répression syndicale prend un nouveau tournant !
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |>
SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo