Syndicat FO des Instituteurs et Professeurs du Bas-Rhin
Maison des syndicats 1, rue Sédillot 67000 STRASBOURG
Tel : 03.88.35.24.22 ou 03.88.09.42.79 snudi.fo67@orange.fr


Journal spécial Titulaire-Remplaçant
Publié; le 5 février 2016 | snudi FO 67

Défendre les Titulaires-Remplaçants, c’est défendre le statut des PE !

Austérité oblige, entre 2008 et 2016 alors que le nombre d’élèves a augmenté, l’Education nationale a diminué de 1 693 ETP dans le premier degré. On est donc loin d’un retour au niveau de 2008 pourtant déjà insatisfaisant.

Dans cette situation, et après les maîtres spécialisés (E, G, Psy) des RASED, les postes de TR se réduisent à peau de chagrin d’année en année.

De « L’école doit être son propre recours » du ministre Allègre, (1997 à 2000), au « Plus de maîtres que de classes » (PDMQC) de la loi de refondation, l’objectif est toujours le même : faire disparaître les PE titulaires remplaçants, pour transférer cette mission sur l’ensemble des PE et remettre en cause la garantie statutaire du droit au remplacement.

Le SNUDI-FO rappelle que l’obligation légale d’assurer la continuité du service incombe à l’Etat avec l’existence des TR et non à chaque PE individuellement qui devrait renoncer à ses droits à congés ou accepter de prendre en charge les élèves des collègues absents.

Pour adapter les missions des TR aux réductions de postes et aux exigences de la réforme des rythmes scolaires, chaque ministre qui passe remet un peu plus en cause les droits statutaires et les postes des titulaires remplaçants.

Ainsi le ministre Hamon a promulgué en août 2014 un décret annualisant leurs obligations réglementaires de service en les disjoignant de celles des PE, réforme des rythmes scolaires oblige (décret n° 2014-942 du 20 août 2014 concernant « les enseignants chargés de fonctions de remplacement ou de l’accomplissement d’un service partagé en dépassement de leurs obligations de service »).

Prenant appui sur le processus engagé avec ce décret, la ministre prévoit, entre autre, d’avancer vers les 1 607 heures annualisées en étendant le temps de travail de tous les PE sur « l’ensemble de l’année scolaire » soit 56 semaines contre 36 actuellement.

Pour connaître vos droits, pour les défendre : rejoignez le SNUDI - Force Ouvrière.

cale




SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo