Syndicat FO des Instituteurs et Professeurs du Bas-Rhin
Maison des syndicats 1, rue Sédillot 67000 STRASBOURG
Tel : 03.88.35.24.22 snudi.fo67@orange.fr


Création des Indemnités de missions particulières : pour le SNUDI-FO, c’est toujours NON !
Publié; le 21 juin 2016 | snudi FO 67

Après le 2ème degré, Création des indemnités de Missions particulières dans le 1er degré : le SNUDI-FO s’y oppose.

Une multiplication de sous catégories territorialisées

L’article 5 du projet de modification du décret de 2008 crée une nouvelle catégorie de PE qui pourrait « exercer des missions particulières », définies « à l’échelon académique ou départemental » et bénéficier « d’un allégement de leurs obligations de service » lui aussi défini localement sans critères précis et d’une Indemnité de Missions Particulières (IMP) copiée sur la réforme du collège.

Dans cette logique le projet de décret prévoit la création d’une IMP (indemnité de missions particulières) qui serait accordée à certains personnels désignés par les recteurs sur la base de lettres de missions individuelles.

Des « Indemnités de Missions Particulières »attribuées sur des critères subjectifs

Il prévoit également que seules les catégories « référents pour les ressources et usages pédagogiques numériques » (TICE) et les « référents pour la scolarisation des élèves handicapés » sont susceptibles d’en bénéficier.

Pour les autres rares catégories de personnels qui pourraient être concernés par ses IMP, d’un montant conséquent, cela se ferait donc en fonction de critères totalement subjectifs.

Après les TR, dont les obligations de service ont été annualisées pour s’adapter aux rythmes scolaires, les PE psychologues transférés dans le nouveau corps fusionné des Psychologues de l’Education nationale, le corps des PE fonctionnaires d‘Etat serait encore morcelé davantage en une multitude de sous-catégories territorialisées

Force Ouvrière demande le retrait du projet de décret

Déjà dénoncées par la FNEC-FP FO lorsque le ministre a créé les IMP dans le 2ème degré, le SNUDI-FO s’oppose à la création de ces IMP à la tête du client qui aboutit à disloquer le corps des PE d’une part et à masquer le blocage des traitements pour la grande masse des enseignants d’autre part.

Le SNUDI-FO s’oppose à cette individualisation des rémunérations qu’est en train de promouvoir le ministère de l’Education Nationale. C’est pourquoi, il demande le retrait de ce projet de décret.

cale




Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Réforme du collège : école/collège, une même logique, l’austérité et la territorialisation des statuts
Nouveaux programmes de maternelle : retour aux jardins d’enfants municipaux ?
Rythmes scolaires : la réglementation statutaire prime sur les chartes, protocoles et autres conventions
Refondation de l’éducation prioritaire : l’analyse du SNUDI-FO
Education prioritaire : la liste des écoles REP/REP+
Rythmes scolaires : pagaille, exaspération et résistance !
Haro sur l’évaluation !
Le nouveau socle : école low-cost et logique économique !
Rythmes scolaires : des chartes qui se substitueraient au statut !
Ecole du socle : pourquoi le SNUDI-FO s’y oppose !
Rythmes scolaires : les faits confirment la nocivité de la réforme !
Nouveaux rythmes scolaires ou comment supprimer discrètement des moyens !
Le décret HAMON sur les obligations de service des TR et des PE exerçant sur plusieurs écoles, c’est la déréglementation généralisée !
Groupe de travail RASED : attention danger !
RASED : un projet de ciculaire qui confirme la disparition des réseaux d’aide
Rythmes scolaires : 0 voix lors du CTM du 5 mai
Rythmes scolaires : le projet de décret ne répond pas aux revendications des collègues et confirme la nécessité d’abandonner la réforme !
Rythmes scolaires à Strasbourg : la débâcle !
ALERTE RYTHMES SCOLAIRES : la ville de Strasbourg sur le point de faire machine arrière !
Rythmes scolaires : le seul "assouplissement" possible, c’est l’abrogation !
< 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |>
SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo