Syndicat FO des Instituteurs et Professeurs du Bas-Rhin
Maison des syndicats 1, rue Sédillot 67000 STRASBOURG
Tel : 03.88.35.24.22 snudi.fo67@orange.fr


Aucun stagiaire ne doit être licencié !
Publié; le 4 juillet 2017 | snudi FO 67

Des stagiaires en bute au couperet des jurys académiques sont menacés de non-titularisation ou de licenciement comme l’ont été les 1784 stagiaires professeurs des écoles et les 1631 stagiaires professeurs du second degré en 2016.

Malgré les nombreuses demandes de la FNEC FP-FO depuis des années, la situation se renouvelle encore une fois. Ainsi, dans le 93, ce sont des dizaines de PE qui sont convoqués pour passer devant le jury académique ; à Versailles ce sont 21% des professeurs certifiés stagiaires, à Strasbourg déjà 17 licenciements...

Si les ESPE de Grenoble, Dijon, Paris, Livry-Gargan se sont mobilisés, c’est que les conditions de travail et de formation que subissent les stagiaires sont insupportables.

La FNEC FP-FO a rencontré la conseillère sociale du ministre le 30 juin pour lui exposer la situation et lui demander des garanties.

Pour FO, le jury, transformé en épée de Damoclès n’est pas compatible avec le statut général de la fonction publique. Les jurys s’octroient un pouvoir exorbitant remettant ainsi en question les résultats des concours.

La conseillère sociale reconnaît que les conditions de stage doivent être améliorées. Le ministère reconnaît que le stagiaire ne peut être livré à lui-même. Le ministère s’engage à suivre les procédures en cours dans les départements et académies où les stagiaires sont le plus en difficulté quant à la titularisation.

La FNEC FP-FO sera particulièrement atentive à ce qui se passe dans les académies en cette fin d’année, la conseillère sociale ayant reconnu qu’on ne cherchait pas à licencier, qu’un avis défavorable ne devait pas conduire au licenciement et que chaque dossier serait regardé avec bienveillance.

La FNEC FP-FO demande au ministre de rouvrir le dossier de la mastérisation des concours qui a conduit, depuis 2012, à des centaines de licenciements, tous fondés sur les « savoir-être », les « savoir-faire » et la grille d’évaluation par compétences.

En urgence, elle demande qu’aucun licenciement ne soit prononcé.

cale




Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Le SNUDI-FO obtient le rétablissement de l’indemnité différentielle due aux anciens instituteurs devenus PE
2600 postes supprimés, non M. le Ministre le 1er degré n’est pas épargné !
Evaluations nationales CP/CE1 : en l’absence de cadre réglementaire, aucune obligation !
Maintien du prélèvement à la source : une obstination dans une erreur averée. De l’impôt à l’impasse !
Qu’y a-t-il derrière les évaluations des élèves, des établissements et des personnels ?
Rentrée 2018 : le Ministre prétend "bâtir l’école de la confiance" sur les décombres du statut de fonctionne d’Etat des PE !
Pascal Pavageau : L’école doit retrouver le chemin de l’égalité républicaine !
Rentrée scolaire, rentrée sociale : les saccages et les mauvais coups doivent cesser !
Annonces ministérielles sur la laïcité : Non aux tentatives de contournement de la loi de 1905 !
Jour de carence : c’est reparti à partir du 1er janvier 2018 !
Redoublement : il reste exceptionnel mais avec plus de travail pour les enseignants !
Réforme territoriale : Vers les agences régionales d’Education !
"Plan Lecture" : un outil contre l’école et les statuts
Plan Etudiants : avis défavorable du CSE
Mort annoncée de la Médecine scolaire !
SMIC : attention danger !
GIPA : les bonnes oeuvres pour les pauvres !
Coupes budgétaires : au tour de l’AEFE !
CP et CE1 dédoublés en éducation prioritaire : le Président rattrapé par la réalité !
L’école maternelle publique dans le viseur gouvernemental !
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |>
SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo