Syndicat FO des Instituteurs et Professeurs du Bas-Rhin
Maison des syndicats 1, rue Sédillot 67000 STRASBOURG
Tel : 03.88.35.24.22 snudi.fo67@orange.fr


Rentrée 2019 : le SNUDI-FO saisit le Ministre pour ouvrir la liste complémentaire !
Publié; le 14 juin 2019 | snudi FO 67

Monsieur le Ministre, Les conditions dans lesquelles se prépare la prochaine rentrée scolaire alarment nos collèges. La situation déjà très dégradée dans les écoles où s’ajouteraient les annonces du président de la République pour que « les classes de grande section de maternelle, de CP et de CE1 ne dépassent jamais 24 élèves » et le dédoublement des GS CP en éducation prioritaire nécessite d’attribuer des postes aux écoles. La limite de 24 élèves par classe est une urgence dans toutes les écoles, de la petite section au CM2, en éducation prioritaire comme en zone ordinaire.

Pour faire face à cette situation, nous avons demandé à votre représentante le 24 mai en audience que la Liste complémentaire du CRPE soit ouverte comme le prévoit l’article 20 de la loi 84-16 du 11 janvier 1984. Faute de ces moyens suffisants, la mise en place des CP et CE1 dédoublés en éducation prioritaire avait eu pour conséquence une augmentation des effectifs dans toutes les autres classes et une diminution des brigades de remplaçants des PDMQDC.

Vous comprendrez qu’une telle situation ne peut se reproduire.

Il n’est pas envisageable que cette situation conduise à l’inacceptable recours à des enseignants contractuels ou encore à un redéploiement de postes. Elle nécessite une dotation en postes conséquente et le recours à la liste complémentaire de la session actuelle du CRPE pour les pourvoir dès la rentrée 2019. D’autant plus que le concours de professeur des écoles 2019 prévoit 1055 places de moins que celui de l’année dernière.

Monsieur le Ministre, il y a donc urgence à permettre dès à présent que soit abondée la liste complémentaire du CRPE conformément à l’article 3 de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 qui impose : « Sauf dérogation prévue par une disposition législative, les emplois civils permanents de l’État (…) sont, à l’exception de ceux réservés aux magistrats de l’ordre judiciaire et aux fonctionnaires des assemblées parlementaires, occupés soit par des fonctionnaires régis par le présent titre (…) ».

Cette nécessité ne peut être dissociée de la possibilité pour les contractuels déjà en poste d’avoir un statut de fonctionnaire stagiaire.

Nous souhaiterions être reçus afin de pouvoir échanger sur ce problème qui s’accentue d’année en année.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, en notre parfaite considération.

Norbert TRICHARD Secrétaire général

cale




SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo